Financement d’un projet immobilier et Fundimmo

Financement d’un programme immobilier chez Fundimmo

Notre président, Stéphane Bombon, vous explique le schéma de financement d’un projet immobilier, qui est constitué de 3 sources: les fonds propres (ou apport personnel), la banque et la pré-commercialisation.

1. Les Fonds propres ou apport personnel

Il est requis un niveau minimal de 10% à 20% du besoin en financement total d’une opération pour monter un projet immobilier. Ces fonds propres sont apportés par le promoteur ou le tour de table d’associés qu’il a réunis.

2. Le crédit promoteur

Le complément du besoin en financement se fait sous forme d’un crédit promoteur correspondant à une avance de trésorerie consentie par une banque sur une période de 12 à 36 mois selon le projet immobilier, sa taille et la durée de sa commercialisation.

Dans la pratique la ligne de crédit est mise en place pour l’acquisition du terrain, et le plus souvent les banques la conditionnent à la réalisation de 3 conditions impératives : l’obtention d’un permis de construire définitif, la libération effective des fonds propres (10 à 20%) et un niveau de pré-commercialisation jugé suffisant – de 30% à 50%.
Les sommes ainsi rendues disponibles participent au financement du terrain, des études et des travaux, sous forme de paiement direct de la banque au notaire, puis aux entreprises, jusqu’à concurrence du plafond de crédit consenti au promoteur.

 3.  La pré-commercialisation des VEFA

Suite aux difficultés rencontrées par la profession immobilière à la fin des années 90, la pré-commercialisation du programme en VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement) est devenue une étape obligatoire dans le montage financier d’une opération. En effet, les établissements bancaires conditionnent la mise en place de l’ avance de trésorerie à la justification par le promoteur du versement des fonds propres (10% à 20%) et à un taux minimum de pré-commercialisation du montant total de la valeur du programme, le plus souvent de 30% à 50%.

Par la suite, et dès l’achat du terrain, les clients réservataires sont appelés à signer un acte de vente en l’état futur d’achèvement et le promoteur procède à des appels de fonds auprès des acquéreurs au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Vous pouvez retrouver cette vidéo, ainsi que toutes nos autres vidéos explicatives sur notre chaîne Youtube.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *